Un homme, Un métier

  • il y a5 mois
  • 1
Divers Cabinet Pinatel

Entretien/portrait avec Arnaud PERRET

Que peut-on retenir de votre parcours professionnel ?
J’ai un parcours assez atypique. Après mon BAC, je passe une licence Banque/Assurance à l’Ecole KEDGE de Marseille. 2 ans dans un cabinet en courtage d’assurance de la région au titre de commercial. J’enchaine par une grande enseigne de distribution de produits sportifs. J’y rentre comme manager pendant 4 ans. Puis je change à nouveau pour devenir chef de projet Marketing d’une large gamme de produits de pièces détachées de sport auto. Ceci s’étend même au textile puisque je supervise la création et la vente de la ligne de vêtements Sébastien Loeb et du Circuit Paul Ricard. Virage à 90° avec une formation de photographe- vidéaste, métier que je pratique pendant encore 2 ans en libéral participant à de gros projets locaux comme Euroméditerrannée ou Marseille Tourisme. Ensuite, direction Vancouver au Canada ou j’intègre deux grosses structures spécialisées dans le vélo haut de gamme.
Je rencontre Abde Gacem dans le cadre du Rotary dont il est membre au club Marseille St-Michel, lequel héberge mon club Rotaract. Le courant passe et pendant ma période canadienne, il me propose d’intégrer le groupe Amrec. Cela fait 3 ans maintenant que j’occupe le poste de responsable de la gestion locative pour les cabinets Dallaporta et Pinatel.

Quelle est votre vision actuelle du métier ?
J’ai bien évidemment appris le métier sur le tas. Mais je suis parti d’un principe de base, celui de faire de la satisfaction client un point d’honneur de mon activité. L’accueil, l’écoute, le service et l’attention particulière qui, au quotidien, apportent de la confiance à la relation client. L’idée est vraiment d’humaniser le contact car l’immobilier touche un secteur clef dans un ménage : le logement. Et on sait quelle place cela prend dans la construction d’une famille, d’une vie.

Quelles sont les perspectives que vous imaginez aujourd’hui ?
On a nettement senti l’effet TGV sur la typologie des locataires qui nous contactent. Ils sont de plus en plus souvent issus de la région parisienne (7,1% des acquisitions à Marseille sont réalisées par des parisiens en 2021) et ont d’autres demandes que les provençaux. Ils sont très avertis sur les infos légales actuelles et ont un haut degré d’exigence.
L’exigence sur la qualité du logement est souvent un point précis sur lequel les franciliens sont attachés. Mais on remarque aussi que l’âge moyen des propriétaires bailleurs se rajeunit. On accueille de plus en plus de quadragénaires qui parient sur une capitalisation dans la pierre. Avec un regard différent de leurs ainés, ils sont très à cheval sur l’état du bien avant de nous le confier en location. Une réfection totale tous les dix ans et aucune hésitation à l’entretenir quand cela est nécessaire. Est-ce un effet post « Rue d’Aubagne » ? On gère, avec satisfaction, un parc de plus en plus rénové et entretenu. Aussi, il est plus confortable, chez AMREC, de savoir que les biens proposés en portefeuille répondent parfaitement aux exigences des uns et aux attentes des autres. Satisfaction partagée.

Divers Cabinet Pinatel

Barème des honoraires

Comparer les annonces

Comparer